top of page

Le point sur la vaccination anti Covid



Suite à l'interview du Dr Antoine Demonceaux sur la (ou le) Covid, que je viens d'écouter avec beaucoup d'intérêt, j'ai envie de vous éclairer sur ce sujet... qui inquiète et qui peut même être une source de conflit entre les pro et les anti vaccins Covid!

L'objectif des autorités belges est d'atteindre une immunité collective en vaccinant au moins 70% de la population. On y arrive en Flandres et en Wallonie mais Bruxelles passe à côté des mesures d'assouplissement de cette fin août car le taux de vaccination n'y est que de 60%.

Si la plupart des belges sont vaccinés par conviction ou à regret pour retrouver une vie "normale", certains hésitent encore à se faire vacciner parce qu'ils sont déjà immunisés pour avoir eu la Covid ou refusent simplement la vaccination qu'ils jugent dangereuse.


Faut il le rappeler, 4 vaccins sont actuellement disponibles en Belgique:

- 2 vaccins dits à ARN messager innovants : Pfizer et Moderna

- 2 vaccins à ADN classiques : Astra Zeneca et Johnson & Jonhson

Pour obtenir le fameux "Pass sanitaire" qu'exigent déjà les pays comme l'Allemagne, la France et l'Italie, il faut pour un pass valable:

- 1 double vaccination (Pfizer, Moderna, Astra Zeneca) + 7 jours

- 1 seule injection pour le Johnson & Johnson + 4 semaines

- 1 seule injection + 7 jours pour ceux qui ont eu la Covid (test PCR + ou prise de sang prouvant le taux d'anticorps)

- 1 test antigénique ou 1 test PCR négatif de moins de 48h.


Quel recul avons nous face aux effets secondaires de ces vaccins?

- Dans le cas des vaccins à ARNm, on observe une douleur classique au point d'injection, voire un peu de température lors de la 1ière injection. Ces effets secondaires à court terme peuvent être plus marqués à la 2e injection ou inexistants selon les individus.

Parmi les effets secondaires à moyen terme (soit 2 à 3 semaines après la vaccination), certaines personnes ont eu des problèmes de coagulation (AVC) ou des complications cardio vasculaires (hypertension, fibrillation auriculaire...). Quant aux effets à long terme, nous manquons de recul!

- Le problème avec les vaccins à ADN, c'est l'adjuvant utilisé pour augmenter la réaction immunitaire, le plus souvent de l'aluminium dont on connait les effets à très long terme.

Si l'on veut "contrer" la nocivité de l'aluminium, il faut "désintoxiquer" l'organisme en suivant une cure de spiruline (ou chlorella) ou en prenant des granules d'alumine.

Lors de la 1ière injection, on observe davantage d'effets secondaires immédiats (fièvre et courbatures) qu'avec le vaccin à ARNm et plus marqués encore lorsque la personne a eu la Covid.


Quel vaccin choisir pour les plus jeunes?

L'homéopathe Antoine Demonceaux préconise pour le jeune le vaccin à ARNm car ayant généralement un bon système immunitaire et ayant pu avoir la Covid sans symptômes, il risque, avec le vaccin à ADN, d'avoir plus d'effets secondaires (fièvre et courbatures), sans compter la "toxicité" possible de l'adjuvant ajouté.


Quels sont les remèdes utiles en cas de vaccination?

En cas d'effets secondaires immédiats, la seule médication reste le paracétamol pour combattre la fièvre et les douleurs ou en homéopathie les remèdes belladone 15CH (pour la fièvre), apis 15CH et arnica 15CH (pour les douleurs) pendant 1 à 3 jours.

Si après l'injection du vaccin, on ressent de la fatigue, on est angoissé ou frileux, on peut prendre de l'arsenic album 15CH 1 à 2 fois par semaine pendant quelques semaines.

Si on devient plus irritable à cause de la fatigue plus importante, on prendra plutôt du silicea 15CH, 2 à 3 fois par semaine jusqu'à disparition des effets indésirables.

Si des douleurs musculaires persistent après la vaccination, le rhus toxicodendron en 15CH peut être intéressant.

Les personnes, anxieuses à l'idée d'être vaccinés, peuvent prendre avant l'injection 10 granules de gelsemium 30CH qui outre son action neurologique, va agir sur la fièvre et les courbatures.


Quelles sont les recommandations à suivre?

- Il faut allonger au maximum le délai entre la 1ière et la 2e injection, soit 4 semaines pour les vaccins à ARNm et 12 semaines pour l'Astra Zeneca.

- Les personnes ayant eu la Covid ne doivent recevoir qu'une seule injection car elles ont suffisamment d'anticorps.

Comme on ne testait pas systématiquement les malades au tout début de la pandémie, il suffit de demander une sérologie virale pour attester la présence d'anticorps (IgG) vis à vis de l'antigène S (SARS-CoV-2 /Spike).

- Il faut redoubler de vigilance entre la 1ière et la 2e injection et garder à l'esprit que le vaccin ne nous protège que des formes "graves" de Covid et ne nous protège pas des formes "mutantes" généralement "plus contaminantes" mais "moins dangereuses"!


Autrement dit, même vacciné, nous pouvons encore être contaminé et transmettre le virus!

- C'est la raison pour laquelle nous devons respecter les mesures sanitaires (se laver les mains, port du masque dans les endroits confinés, tousser/éternuer dans un mouchoir jetable, aération quotidienne) en toutes circonstances mais davantage en période virale.

- C'est la raison pour laquelle nous devons renforcer régulièrement (et surtout en période virale) notre système immunitaire (prise de 15mg de Zinc et de 3000 UI de Vit.D, activité physique régulière, alimentation équilibrée en privilégiant les légumes/fruits de saison et en limitant les produits laitiers et la viande rouge.


Enfin c'est la raison pour laquelle je pense qu'imposer la vaccination contre la Covid à la population entière est inutile et qu'il vaudrait mieux encourager la vaccination pour les personnes dites "les plus à risque" comme c'est le cas pour la grippe saisonnière.

















110 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
bottom of page